Naviguer en toute sécurité sur le lac Léman

Niché au creux de l’Europe Occidentale à quelques kilomètres du non moins célèbre lac d’Annecy, le lac Léman avec ses eaux turquoise fait le lien entre la France et la Suisse. Du chant matinal des oiseaux associé au clapotis des vagues jusqu’au soleil couchant dont les rayons dorés semblent embraser les montagnes environnantes, le lieu est un vrai paradis pour tous les amateurs de nature et d’air frais. Un paradis à découvrir en toute sécurité en tenant compte des règles de navigation en vigueur. On fait le point pour vous ! 

Quelle météo sur le lac Léman ?

Une météo douce, forcément, qui fait du lac Léman un lieu incontournable pour la navigation comme pour les sports nautiques ! Prévoyez une moyenne de 25°C en été, associée parfois à quelques pics caniculaires pouvant grimper jusqu’à une trentaine de degrés. La saison hivernale de son côté oscille généralement entre -1 et 5°C.

Côté pluie, on retrouve les particularités d’un climat montagnard avec une pluviométrie régulière, particulièrement abondante entre les mois d’août et d’octobre. Pas de quoi gâcher l’ensoleillement qui reste élevé de manière générale avec de belles journées estivales offrant aux vacanciers plus de 8 heures de soleil. 

Mais le lac Léman sait aussi se montrer capricieux. Derrière son apparente tranquillité, les vents violents qui le balaient peuvent conduire à des chavirements fréquents et imposent de disposer d’un permis bateau avant de s’aventurer sur les eaux changeantes. On pense notamment aux vents dits généraux tels que le Vaudaire et le Joran, généralement accompagnateurs d’orages, mais aussi aux brises diurnes et nocturnes ainsi qu’au Bornan, un vent fort imprévisible que l’on retrouve du côté du Haut-Lac et du Grand-Lac. 

Les règles de la navigation

Voie d’échanges incontournable au cœur des Alpes, le lac Léman a permis la navigation par bateau à une époque où celle-ci était encore plus fréquente que par voie de terre. Des décennies plus tard, la navigation se poursuit liée majoritairement aux diverses activités de plaisance.

Des activités en plein essor, récemment rejointes par d’autres pratiques nautiques et qui ont entraîné l’entrée en vigueur d’un nouveau règlement de navigation sur le lac, en juin 2019.  

Objectifs principaux : renforcer la sécurité à bord des bateaux à passagers et améliorer la préservation de l’environnement. Cela ne fait forcément pas les affaires des amateurs de jet-ski dont l’utilisation est désormais strictement interdite sur le lac.

Les bateaux, puisque c’est principalement d’eux dont il s’agit, ne pourront plus dépasser les 20 mètres et devront systématiquement être immatriculés ou inscrits lisiblement à partir de 6 CV ou de 2,50 mètres. L’assurance, bien que recommandée n’est pas obligatoire mais à l’inverse, de nombreux éléments de matériel le sont comme notamment :

  • Un dispositif de lutte contre les incendies (extincteurs marqués CE ou conformes à la division 240).
  • Un moyen de signalisation sonore.
  • Un dispositif de sécurité de coupure d’allumage, à partir de 4,5 KW de motorisation.
  • Un dispositif permettant le remorquage et l’amarrage du bateau.
  • Une carte de navigation de la zone, en format papier ou en version électronique.

Le capitaine devra impérativement naviguer avec son permis en poche et ses passagers s’assureront avant de prendre le large de disposer d’un équipement individuel de flottabilité (EIF) marqué CE et adapté à la morphologie de chacun. On pense aussi aux moyens de repérage lumineux qui devront être portés en permanence par chaque plaisancier, et l’on veillera à être en mesure de remonter un passager à bord en cas de chute.

Ne reste plus qu’à se laisser bercer par la promenade pour s’accorder une pause lecture, une séance de bronzage bien méritée ou pourquoi pas, une partie de poker en ligne ! Un programme de choix pour des vacances inoubliables.

Le lac Léman à l’heure du déconfinement

Comme partout ailleurs sur le territoire, le déconfinement s’est fait de manière très progressive sur le lac Léman. Baignade, paddle, kayak et autres activités nautiques ont un temps été interdites avant d’être réouvertes au public tout comme la navigation par bateau et la pêche.

Sécurité oblige, 100 mètres doivent désormais séparer les bateaux des bateaux de plongeurs au lieu des 50 mètres habituels. Sur le rivage, la distanciation physique (1 mètre minimum entre 2 personnes) ainsi que les gestes barrières sont de rigueur et des contrôles de police et de gendarmerie nationale sont régulièrement effectués.

À noter que les mesures actuelles sont susceptibles d’évoluer avec le temps en fonction de la circulation du virus à travers le pays. Des assouplissements sont ainsi à prévoir mais aussi des durcissements, de plus en plus à envisager compte tenu de la recrudescence des cas dans les pays avoisinants.

Suisse : le Lac Léman, une certaine idée du bonheur

Calendrier 2017

 

Lire la suite...